Home » DIOCÈSE / ÉVÉNEMENTS » Juillet mois sacerdotal dans le diocèse d'Antsiranana

Juillet mois sacerdotal dans le diocèse d'Antsiranana

Juillet mois sacerdotal dans le diocèse d'Antsiranana - Archidiocèse d'Antsiranana

Les prêtres du diocèse se sont tous retrouvés à Diego tout ce mois de juillet pour le mois sacerdotal. Temps de pause, de ressourcement, de formation et d’échanges. Pourquoi tout un mois ? ....

Les prêtres du diocèse se sont tous retrouvés à Diego tout ce mois de juillet pour le mois sacerdotal. Temps de pause, de
ressourcement, de formation et d’échanges. Pourquoi tout un mois ? A cause de l’enclavement et de l’éloignement des « Eglizy
Iraka (centre missionnaire), il est très difficile pour les prêtres de se retrouver souvent comme dans beaucoup de diocèses.
Pourquoi le mois de juillet ? C’est l’unique époque de l’année où les routes sont praticables. Ce mois sacerdotal existe depuis
presque l’érection de l’archidiocèse du temps de Mgr Wolf et même, paraît-il, avant Lui. On parlait à ce moment-là de « synode »
Comme chaque fois le mois est bien réparti : la première semaine réservée pour le conseil de l’Evêque, la deuxième
semaine pour la vie du diocèse et pour la fraternité sacerdotale, la troisième pour la formation permanente et enfin la retraite
pour la dernière semaine. Depuis trois ans et surtout cette année cette rencontre a été facilitée par l’existence du Centre
Spirituel St Augustin (l’ancien théologat) qui vient d’être ingénieusement réhabilité par l’équipe du Père Sylvain Bevazaha
accompagné par les ingénieurs de l’AGV. Nous profitons de cette occasion pour exprimer notre gratitude aux Bienfaiteurs (AED,
Missio, Propaganda Fide, Diocèse de Cologne…). Ce Centre peut accueillir 300 personnes dont 150 en chambres et plus de 40 avec
les sanitaires.
C’est dans une ambiance agréable que les prêtres arrivés un peu plus tôt ont pu participer avec joie au Veloma du père
Jean Paul Ott et du P Henri, le dimanche 9 juillet à la paroisse Victoire Rasoamanarivo. Quel meilleur moyen de se retrouver entre
prêtres que de commencer par rendre hommage et suivre le modèle du plus âgé d’entre eux ? C’est le P Jean Paul Ott justement
qui a prêche la retraite aux futurs diacres (6) et au futur prêtre
Cette année s’est conclue la formation permanente sur l’auto-prise en charge. Elle a été donnée par l’AGV spécialiste en
la matière, sollicitée par beaucoup d’associations, diocèses, communauté. Le rythme des formations est intense, les bancs du
séminaire sont déjà loin pour certains ! Mais tous s’accrochent, conscient de l’utilité que cela peut avoir pour leurs paroisses et
en sortent ravis.
Après ces 15 jours intensifs, les prêtres ont droit à une journée de détente à Ramena, la plage la plus proche de Diego.
C’est un bon moyen de renforcer la cohésion de tous
Le lendemain, tous les prêtres étaient à la paroisse Notre Dame de l’Assomption à Tanambao pour assister aux voeux des
novices des soeurs CIM. C’était une très belle célébration, suivie d’une fête très réussie !
Enfin, la dernière semaine du mois sacerdotal était un temps de retraite conduit par l’Archevêque de Poitiers, Mgr Pascal
Wintzer. Le thème qu’il a développé a été surtout l’accueil du prochain et la miséricorde, dans la droite ligne du Jubilé de la
miséricorde achevée en décembre 2016. La retraite s’est achevée sur les nominations et les affectations de chaque prêtre (voir
ailleurs) par Mgr Wintzer, car le Père Evêque Benjamin avait dû s’absenter pour assister aux obsèques de l’Evêque Emérite de
Fort-Dauphin, Mgr Pierre Zévaco. Merci à Mgr Pascal pour ce temps fort. Merci surtout car sa venue renforce le lien entre nos
deux diocèses. Il est bon de signaler ici que le Premier Archevêque, Fondateur de la Congrégation des soeurs CIM, Mgr Wolf est
originaire du diocèse de Poitiers et déjà depuis quelques années des prêtres de diocèse de Diego travaillent comme fidei donum
dans le diocèse de Poitiers et des prêtres professeurs de Poitiers viennent donner des cours au Grand séminaire Paul VI.
Souhaitons à nos prêtres ressourcés de pouvoir toujours donner le meilleur d’eux-mêmes au service du diocèse, en toute
humilité !

07/08/2017 commentaires (0)
Archidiocèse d'Antsiranana

VAVAKA FANOLORAN-TENA amin'i FO MASIN'I JESOA mpiaro ny diosezin'Antsiranana

Archidiocèse d'Antsiranana

VAVAKA FAMINDRAMPO Anisan'ireo fototra dimy hiainana ny taona masina famindrampo ato amin'ny diosezy ny vavaka atao miaraka amin'i Papa François

Archidiocèse d'Antsiranana

Soutien des activités apostoliques et charitables du diocèse

Association humanitaire AKAMASOA

Association humanitaire AKAMASOA - Archidiocèse d'Antsiranana

Père Pedro fait partie des individus exceptionnels dont la vision, les réalisations et les bonnes œuvres, incarnent l’essence de Saint-Vincent de Paul (Apôtre et témoin de la charité du Christ auprès des pauvres). Actuellement 25 000 personnes vivent dans les villages d’AKAMASOA (Antananarivo) et sont à la charge directe de cette association de laquelle le père Pedro est fondateur en 1989. Avec toute son équipe, il mène un combat sans relâche et sans fin depuis 26 ans... Faire connaître son site internet est une manière de participer à son combat qui est aussi le nôtre, nous sommes Oloaraiky

Communiqué de la conférence épiscopale malgache

Soyez miséricordieux comme le père !
Archidiocèse d'Antsiranana

HAFATRA HO ANAREO TANORA KATOLIKA ETO AM-PAMARANANA IZAO JMJ-MADA 8 NATAO TETO FIANARANTSOA NY 15-20 SEPTAMBRA 2015.

Archidiocèse d'Antsiranana

Lucien Botovasoa, proclamé MARTYR de la foi et de la charité, mérite d'être connu. Chrétien convaincu, mis à mort pour avoir gardé sa foi

EXCLUSIF : LETTRE OUVERTE DE MGR BENJAMIN

Chaque région doit profiter de ses richesses ..

"Loué sois-tu" ENCYCLIQUE DU PAPE

sur la sauvegarde de la création et écologique